Comment décorer avec des plantes artificielles

Les plantes artificielles ajoutent de la verdure et de la vie à l’espace, même lorsque la lumière naturelle ne serait pas suffisante. 

Plantes artificielles en plastique ou en tissu ?

Grâce au perfectionnement des technologies de fabrication, on retrouve aujourd’hui des plantes et des arbres artificiels en plastique qui imitent à s’y méprendre l’apparence, la texture et les couleurs de leurs équivalents naturels. Certains modèles sont remplis de mousse pour que même au toucher, il soit difficile de distinguer le vrai du faux.

Les reproductions de tissu (généralement de la soie) sont quant à elles plus fragiles. Évitez de les disposer en plein soleil ou de les nettoyer à l’eau — deux éléments qui pourraient en abîmer les pigments en quelques mois seulement.

Comme pour la plupart des biens fabriqués, prévoir un budget plus important permet d’obtenir un produit de meilleure qualité et un fini plus réussi.

Quelles variétés de plantes artificielles choisir ?

Privilégiez les feuillus dont les versions naturelles ont elles-mêmes l’apparence du plastique. L’aloès, le figuier à feuilles de violon, le lotus et les palmiers, ainsi que les variétés asiatiques comme le bambou peuvent s’avérer particulièrement réalistes. Vous pouvez également opter pour des graminées séchées, comme un bouquet automnal d’herbe de pampa.

Agencez vos spécimens à votre décor. Dans une pièce boho-glam, les palmiers rappellent le soleil de la Californie. Un bambou élancé et un figuier trapu coexistent bien dans un environnement Japandi, qui combine design scandinave et art de vivre japonais.

Évitez les modèles de plantes artificielles qui essaient de trop en faire. De fausses gouttes de rosée ou un fini ultra lustré donnent envie d’y regarder de plus près — tout le contraire de ce que vous souhaitez. Tenez-vous loin des plantes et des arbres artificiels parfaitement symétriques, qu’on ne retrouverait pas dans la nature.

Comment nettoyer les plantes artificielles

L’accumulation de poussière est le principal indice qu’une plante est artificielle. Époussetez les feuilles une fois par semaine en utilisant un plumeau ou un linge en microfibre pour maintenir l’illusion du vrai.

Environ tous les six mois, rafraîchissez vos plantes artificielles à l’aide d’un nettoyage plus en profondeur selon l’une des méthodes ci-dessous.

Nettoyer les plantes artificielles dans la douche ou à l’extérieur

Voilà une méthode simple pour vos spécimens pouvant être transportés.

  1. Rassemblez-les dans la douche ou à l’extérieur.
  2. Protégez les parties qui doivent demeurer au sec (comme des pierres décoratives ou de la fausse terre en pot) dans un sac poubelle scellé à l’aide de ruban d’emballage.
  3. Époussetez les feuilles à l’aide d’un plumeau ou d’un linge en microfibre pour éliminer une partie de la poussière.
  4. En utilisant le pommeau de douche ou le boyau d’arrosage, rincez les surfaces à l’eau froide.
  5. Séchez à la serviette ou, si votre modèle résiste bien au soleil, au grand air.

Nettoyer les plantes artificielles « feuille par feuille »

Si vous préférez laisser vos plantes là où elles sont, vous pouvez en essuyer les feuilles et les tiges une à la fois en utilisant un linge humide à l’eau froide. Rincez votre linge dès qu’il devient souillé et répétez.

Si l’eau ne vient pas à bout de taches tenaces ou de saleté incrustée, préparez une solution moitié eau froide, moitié vinaigre blanc. Vaporisez les surfaces, laissez agir environ cinq minutes, puis essuyez à l’aide d’un linge humide imbibé d’eau froide.

Attention : mouiller les plantes de soie peut en affecter l’apparence. Faites d’abord un test sur une partie peu visible avant d’arroser ou de vaporiser l’objet en entier.

Idées de décor pour plantes et arbres artificiels

Traitez vos plantes artificielles comme si elles étaient naturelles — l’effet sera encore plus convaincant !

De vrais pots et de la vraie terre

Si le pot inclus avec votre achat ne cadre pas parfaitement avec votre décor, changez-le ! Remplacez-le par un réceptacle de pierre, de métal rustique, de terre cuite ou de verre. Ou encore, dissimulez-le à l’aide d’un cache-pot en coton, en rotin, en bois ou tout autre matériel. Accentuez l’illusion en y ajoutant un peu de vraie terre ou des pierres de rivière. 

Disposez vos plantes artificielles à un endroit crédible

Règle générale, privilégiez un lieu baigné de lumière naturelle, où de véritables plantes parviendraient à pousser. Orientez la partie la plus touffue de votre végétal artificiel en direction d’une fenêtre. Choisissez des emplacements peu achalandés — comme le fond de la pièce, sur du mobilier ou sur un cadre de fenêtre — de façon à verdir le décor en général, sans attirer l’attention.

Mélangez le vrai et le faux

Songez à combiner des variétés naturelles et artificielles. Disposez un bouquet de fleurs fraîches ou une véritable plante en pot parmi des imitations de soie et de plastique pour tromper le regard. Placez ce qui est vrai vers l’avant ou à portée d’être touché pour donner l’impression que le reste l’est tout autant. Vous pouvez également intégrer d’autres éléments authentiques à vos agencements artificiels, comme des branches d’arbres ou des fleurs séchées, et les remplacer au besoin.

Si on n’a pas le pouce de vert ou que l’environnement est peu propice aux végétaux véritables, les plantes artificielles apportent de la verdure et de la luxure à l’espace. Sans l’entretien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.