La référence depuis 60 ans

Lancé en 1961, le Salon international du meuble de Milan est l’un des événements design les plus importants du monde. Partie intégrante de la Semaine du design de Milan, le salon rassemble les créateurs et les designers les plus établis et les plus prometteurs du monde entier. Si la vocation première du Salon était de faire la promotion de créateurs italiens, elle a évolué au fil du temps pour devenir la référence mondiale en matière de design d’intérieur. C’est ici que les grandes tendances prennent leur envol et sont exportées aux quatre coins de la planète. L’édition 2022, sous le signe de la durabilité, a rassemblé plus de 2 100 exposants et a attiré en six jours 300 000 visiteurs de 173 pays.

La couleur à l’honneur

Place aux couleurs terre! Partout où on posait les yeux, les beiges, les verts, les jaunes, les bruns et les orangés créaient une atmosphère enveloppante inspirée de la nature. Clin d’œil assumé aux années 70, ces teintes chaudes et naturelles volaient la vedette tant dans le mobilier que dans les accessoires décoratifs. Qu’elles soient éclatantes ou feutrées, les couleurs végétales reviennent en force pour créer un intérieur qui s’approche de la nature. Les beiges, du crème discret au sable chaud, étaient omniprésents. Tant mieux : ils s’agencent avec vraiment tout!

Grande vedette du Salon, l’orangé reprend sa place et donne un coup d’éclat à n’importe quelle pièce, avec son enthousiasme chaleureux. Partout, les tons orange intenses et profonds s’imposaient. Le plus beau dans cette palette terre est que toutes ses teintes se marient formidablement bien et sont facilement intégrables dans un décor existant.

Courbes invitantes

Les rondeurs ont la cote depuis un moment et cette tendance du « confort à courbes » n’est pas près de disparaître si on en juge par la quantité de meubles et accessoires arrondis au Salon. Partout, des meubles aux formes douces et des étagés de matières enveloppantes. Empilades de coussins, accoudoirs arrondis, fauteuils recourbés : la rondeur n’est plus réservée aux meubles accent. Même les plateaux de tables s’arrondissent, faisant disparaître les angles tranchants.

Le côté rétro des meubles et accessoires arrondis est bien présent. Mais les meubles et accessoires exposés au Salon de Milan étaient résolument modernes, ancrés dans la réalité et les besoins d’aujourd’hui. Qu’on pense à un fauteuil tout en courbes et cuir froncé, à des paravents de bois en demi-cercle ou à des appliques murales rondes et bombées, les rondeurs s’expriment de mille et une façons pour créer un look vintage nouveau genre. Les rondeurs permettent aussi de jouer avec les volumes et de camper son décor dans un mouvement sculptural qui brise les codes. Coussins, tabourets, tables d’appoint et canapés : quand c’est rond, c’est bon!

Noble bois

Vedette incontestée du Salon, le bois brille par sa polyvalence, ses nombreuses teintes aussi riches que délicates, ses grains contrastés et sa durabilité. L’érable, le chêne, le frêne et le noyer trônaient en maîtres chez tous les créateurs, qui les utilisent tant pour l’intérieur que pour l’extérieur, pour des meubles et des accessoires. La tendance est au bois au fini mat et poreux, travaillant plutôt avec le grain au lieu de vouloir gommer les irrégularités de la matière.

Nous avons aussi vu de très nombreuses pièces en bois peint ou teint. Des laques translucides laissent le grain transparaître, et des peintures colorées viennent habiller le bois sans toutefois « l’étouffer ». Qu’elle soit unie ou qu’elle dessine des motifs graphiques sur les meubles de plus grande taille, la couleur sur le bois est faite ici dans un esprit de rehaussement plutôt que de camouflage.

Tressages à l’avant-plan

Alors que les tressages ont longtemps été relégués à l’extérieur, les frontières entre les meubles d’intérieur et d’extérieur tendent à s’estomper. Les tressages (pensez au rotin, au cuir entrelacé, à la corde) s’invitent à l’intérieur et donnent un air de liberté aux pièces qui les accueillent. Ils conservent leur place traditionnelle sur les assises de chaises et fauteuils, mais se retrouvent également là où on ne les attend pas : des abat-jours de cuir tressé, des bases de table recouvertes de corde… toutes les utilisations se prêtent à un tressage bien exécuté.

Les dossiers de chaises tressés créent une impression de légèreté, peu importe la matière. On peut donc choisir des meubles plus massifs puisqu’ils ne forment plus un bloc solide qui peut s’avérer trop imposant, surtout dans les espaces de petite taille.

L’audace de la pierre

L’une des tendances les plus importantes du Salon était sans contredit la popularité des pierres (marbre, granite, etc.) à veinage prononcé. Exit, la pierre unie au fini délicat! À Milan, la pierre et ses nombreuses imitations sont colorées, contrastées, lisses ou poreuses, et s’imposent par leur présence assumée. Des tables en imitation marbre vert profond, des comptoirs présentant un veinage orangé audacieux, des quartz rose ou noirs aux mille détails, du béton ou de la glaise offrant un look industriel.

Les différentes pierres sont juxtaposées dans d’étonnants mélanges qui ne laissent personne indifférent. La pierre colorée est l’une des matières les plus répandues de cette édition du Salon, déclinée dans une impressionnante variété d’utilisations allant de la salle à manger à la chambre.

Verre lumineux

Le verre prenait lui aussi une grande place au Salon. Qu’il soit traité de manière volontairement artisanale ou très droite, le verre se trouve autant dans les éléments décoratifs que dans les meubles eux-mêmes. Naturellement transparent, audacieusement coloré ou même avec un appliqué métallique qui lui confère un réel mouvement, le verre apporte lumière et légèreté.

Tables, vases, luminaires : tout se prête à l’utilisation de cette matière délicate, mais solide. Il participe à la renaissance des tendances des années 70 avec ses tons fumés qui changent avec la lumière ambiante. Le verre est ici pour rester, et ce n’est pas nous qui allons nous en plaindre!

Divines textures

Les tissus texturés? On en redemande! Le coton, le lin, le velours, la laine se font invitants grâce à leurs textures qui marient la fibre naturelle à des finis impeccablement lisses. Nous avons vu des tapis aux motifs entièrement créés à partir de textures différentes, des meubles rembourrés aux bordures brutes, des tissages à frange bouclée. Qu’ils soient fabriqués à partir de fibres de première utilisation ou de fibres recyclées, tous les tissus gagnent en dimension et en plaisir tactile.

On assiste même à un retour de la chenille, ce velours doux et lustré qui reflète la lumière. La peluche fait de l’œil au lin, la laine s’acoquine au coton. Tous les mélanges sont permis pour créer un univers douillet où le tissu lâche son fou.

Le retour attendu du Salon international du meuble de Milan a permis à nos équipes d’acheteurs et de designers de plonger dans les tendances les plus actuelles et de constater l’évolution du design d’intérieur au cours des deux dernières années. Le virage marqué vers les couleurs terre et les matières travaillées de façon innovante donne le ton : les intérieurs se font chaleureux, habillés de couleurs qui établissent une véritable connexion avec la nature. Vintage et modernité s’entremêlent pour donner vie à des tendances durables. Grazie mille pour cette semaine d’inspiration inégalable!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.